Evenimentul zilei

Roumanie : les syndicats français engagés aux côtés des grévistes de Dacia-Renault

| |

Les salariés de l’usine Dacia-Renault de Mioveni sont entrés, vendredi 11 avril, dans leur quinzième jour de grève consécutif. Alors que les discussions piétinent avec la direction de la marque au losange, ils sont désormais soutenus par les syndicalistes français du groupe qui ont organisé une collecte dans les sites de production de tout l’hexagone : plus de 10.000 euros ont ainsi pu être récoltés et offerts, jeudi, aux grévistes roumains. Depuis l’arrêt total de la production le 24 mars, Renault aurait perdu près de 160 millions d’euros.

Par Dan Badea, Adelina Vlad « Soutenons massivement le combat des salariés de Dacia ! », « Même patron, même combat ! »... Les syndicalistes de l’usine Renault de Cléon [1] (en Seine-Maritime) , ont diffusé, ces derniers jours, des tracts de soutien aux salariés de Dacia dans tous les sites de production français de la marque au losange Aux cotés de leurs collègues roumains, ils ont rejeté la dernière proposition de la direction formulée mardi : une augmentation salariale de 394 lei bruts [environ 105 euros] et une prime de résultat de 300 euros bruts pour l’année 2007, contre une réorganisation du système des trois huits. Le 24 mars, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous