Evenimentul Zilei

Roumanie : les magistrats en colère, la justice au ralenti

| |

Depuis le 1er septembre 2009, près de 80% des juges et procureurs roumains sont en grève pour protester contre une mesure du gouvernement visant à réduire certaines primes et les salaires. Même s’ils ont obtenus des avancées, les grévistes menacent désormais de cesser toute procédure pénale. À trois mois de l’élection présidentielle, ils pourraient être rejoints par les policiers également désavantagés par la mesure.

Par Andreea Vadan Les députés roumains doivent adopter une loi qui fixerait une grille unique pour les salaires des fonctionnaires publics. Les nouveaux coefficients, calculés sur la base du SMIC, avantagent certaines catégories de fonctionnaires et en désavantagent d’autres. En réaction à ce projet de loi, les magistrats, qui verraient leur salaire baisser, ont commencé un mouvement de protestation, visant notamment à n’examiner que les dossiers urgents. Après négociations, ils ont obtenu une augmentation de 20% des coefficients prévus initialement dans le projet, mais poursuivent pourtant leur action. Pour parvenir à leurs fins, ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous