Adevarul

Roumanie : les artisans de la Logan descendent dans la rue

| |

Plus de 7.000 ouvriers de l’usine Dacia-Renault, en grève depuis lundi 24 mars pour réclamer une augmentation de salaires, ont manifesté pendant quatre heures, jeudi, dans le centre-ville de Mioveni. Depuis, les négociations ont repris avec le patronat français mais chacun semble déterminé à camper sur ses positions. D’un côté, les salariés veulent profiter du succès du modèle à bas coût Logan qu’ils produisent depuis 2004. De l’autre, les représentants du groupe Renault en Roumanie rechignent à augmenter les salaires de plus de 70% sous la pression d’un mouvement qu’ils jugent illégal.

Par Sorin Ghica Pour leur quatrième jour de grève, les salariés de l’usine Dacia-Piteşti ont organisé une manifestation dans les rues de la petite ville de Mioveni [30.000 habitants]. Ils étaient plus de 7.000 à se rassembler, jeudi vers 10h, devant la Maison des syndicats. En signe de solidarité avec les grévistes, des syndicalistes venus de tout le pays étaient présents lors de la manifestation : ceux de la Poste de Bucarest, Dâmboviţa, Dolj et de l’Olt, les membres des sections du Bloc national syndical de Dolj et de l’Olt mais aussi les syndicalistes d’Automobiles Craiova et d’Arcelor-Mittal de Galaţi Première dans l’histoire syndicale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous