Ziare

Roumanie : le scandale de Spiru Haret va-t-il tuer les universités privées ?

| |

L’université privée Spiru Haret devait être le Harvard de Roumanie. Mais le ministère de l’Éducation, pourtant si complaisant au départ, vient de rendre public un rapport accablant sur son fonctionnement. Alors que deux étudiants roumains sur trois sont scolarisés à Spiru Haret, de nombreux employeurs refusent aujourd’hui d’embaucher ses diplômés. Une affaire qui sonne le glas de l’université privée en Roumanie ?

Par Elena Enache Les cinq derniers ministres de l’Éducation ont laissé deux tiers des étudiants roumains s’inscrire à l’Université privée « Spiru Haret ». Le dernier ministre en date, Elena Andronescu y trouve des irrégularités inacceptables : facultés non-accrédités, un nombre excessivement élevé d’étudiants par enseignant et ainsi de suite. Si les étudiants craignent que leurs diplômes de licence ne soient pas reconnus, c’est tout l’enseignement privé roumain qui est remis en cause par ce scandale. Les étudiants de « Spiru Haret » viennent de prendre un sacré coup sur la tête : le diplôme qu’ils ont peut-être déjà obtenu sans trop de difficultés (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous