IWPR

Roumanie : le maire de Cluj, ses poubelles, ses détracteurs

| |

Les dernières pirouettes de l’excentrique boutefeu nationaliste de Cluj n’ont pas réussi à détourner l’attention des accusations de mauvaise gestion.

Par Marian Chiriac, journaliste indépendant à Bucarest Le destin de la capitale historique de la Transylvanie est tristement typique de ces endroits que l’ancien dirigeant communiste Nicolae Ceausescu avait essayés de transformer en forteresses industrielles. C’est une ville universitaire qui abrite de nombreux Hongrois et une élite intellectuelle roumaine. Mais le centre-ville a été dévasté. De sinistres barres de logements et des bâtiments gris d’usines côtoient de beaux spécimens d’architecture habsbourgeoise, construits avant la première guerre mondiale quand la région appartenait encore à la Hongrie. Les vilaines constructions sont un rappel (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous