Le Courrier des Balkans

Roumanie : le fisc en croisade contre les petits commerçants

| |

En un mois, des centaines de magasins, épiceries ou restaurants ont fermé en Roumanie. Les gérants ont été sanctionnés par l’administration fiscale qui s’appuie sur un nouveau décret pour s’attaquer à la fraude. Des sanctions, parfois pour quelques euros manquants ou de trop dans la caisse, qui suscitent des réactions indignées dans le pays.

Par Mehdi Chebana Un trou de 50 lei, soit environ 12 euros, dans la caisse. Il n’en fallait pas plus à l’Administration fiscale (Anaf) pour sanctionner le propriétaire d’une boucherie à Rădăuţi, une ville moyenne du nord-est de la Roumanie. À l’issue d’un contrôle inopiné mi-mars, Alexandru Scheul a ainsi écopé d’une amende de 1 100 euros et d’un mois de fermeture forcée pour mauvaise gestion. Une addition trop salée à son goût. Retrouvez notre dossier : Lutte contre la corruption : la Roumanie enfin exemplaire ? « C’était de l’argent qu’il manquait, donc l’État n’a subi aucun préjudice », s’est-t-il agacé à la télévision. Et d’ajouter : « ça ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous