Adevărul

Roumanie : le fantasme autoroutier du Premier ministre Victor Ponta

| |

Le gouvernement roumain entend construire d’ici 2030 plus de 2 700 kilomètres d’autoroutes, et faire du pays l’un des plus développés de l’UE en matière de voies rapides. Un vœu pieu qui risque fort de ne jamais être réalisé, tant les ressources requises sont énormes...

Par Doru Cireasa Le 12 janvier dernier, le Premier ministre Victor Ponta a fait une promesse difficile à tenir. En présence du ministre des Transports, Ioan Rus, de celui des Finances, Darius Vâlcov, ainsi que celui des Fonds européens, Eugen Teodorovici, il a déclaré qu’avant 2030, 2 718 kilomètres d’autoroutes et de voies rapides seront construites en Roumanie, grâce à un budget de 28,6 milliards d’euros provenant des fonds publics, des emprunts faits à l’Union européenne (UE), mais aussi de concessions ou de crédits bancaires. Cependant, ces affirmations sont loin d’être réalistes si l’on prend en compte les capacités réduites de l’Etat (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous