Ziua

Roumanie : La Roumanie et le Pacte de stabilité

| |

Un groupe de journalistes du sud-est européen a été invité à Bruxelles au
début de cette semaine, grâce à la station de radio Deutche Welle. 21
journalistes des médias balkaniques étaient au rendez-vous, venant de
Serbie, Roumanie, Albanie, Macédoine, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Grèce et
Turquie. Le point culminant de leur rencontre a été un entretien avec Bodo
Hombach, le coordinateur européen du Pacte de stabilité pour l’Europe de
sud-est. Accompagné par son porte-parole Roland Bless, Bodo Hombach a tenu
à saluer les relations détendues régnant à l’intérieur de cette délégation
multiculturelle.

Par Cristian Stefanescu La veille de cette rencontre, le coordinateur du Pacte de stabilité s’était entretenu avec le président de l’Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, le Roumain Adrian Severin. Le coordinateur du pacte a confié qu’il voulait recruter dans son équipe l’ancien Secrétaire d’Etat du ministère roumain des Affaires étrangères, Mihai Razvan Ungureanu. Le jeune ancien numéro 2 de la diplomatie roumaine constituerait, pour Bodo Hombach, un collaborateur idéal. Selon des sources non officielles, Mihai Ungureanu risque pourtant de ne pas obtenir cette fonction d’émissaire spécial du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous