Le Courrier des Balkans

Roumanie : la loi sur la lustration votée trop tard ?

|

Vingt-deux ans après la chute de la dictature de Ceaucescu, le Parlement roumain a finalement voté la loi sur la lustration, rejetée par la Cour Constitutionnelle depuis 2010. Pourtant, certains la critiquent déjà et trouvent surtout qu’elle intervient trop tardivement.

Par Julia Beurq La loi sur la lustration a été votée mardi 28 février par les députés à 167 voix pour, aucune contre et quatre abstentions, mais en l’absence des parlementaires de l’opposition, toujours en grève depuis le 1er février. Cette loi prévoit l’impossibilité de détenir une fonction publique pendant cinq ans aux personnes ayant eu des postes politiques sous le régime communiste. Les fonctions visées sont les suivantes : les membres des gouvernements entre 1945 et 1989, des ministres jusqu’aux secrétaires d’Etat, en passant par ceux de la nomenclatura départementale comme les premiers secrétaires ou les secrétaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous