Curentul

Roumanie : La justice dort-elle ?

| |

A en croire un bon nombre d’articles publiés dans la presse, le scandale
du
blanchiment d’argent déclenché par M. Costea, sur lequel des juges
français
enquêtent, mènera rapidement et sans détours au sommet de la
hiérarchie du
Parti de la démocratie sociale de Roumanie (PDSR). Ion Iliescu, son
président,
Viorel Hrebengiuc, son vice président, seraient impliqués au côté de
« l’éternel
impliqué », Razvan Temesan, ancien président de la Bancorex.

Par Daniel Uncu Des millions de dollars seraient sortis des comptes de la Bancorex pour êt re illégalement versés dans la tirelire électorale de l’ancien parti au gouvernement (PDSR). C’est possible. Mais pour le moment, nous n’en sommes qu’aux suppositions. Nous ne nous trouvons pas en position de confirmer ou d’infirmer la culpabilité des leaders du Parti de la démocratie sociale. Ce n’est d’ailleurs pas à nous de formuler des verdicts. C’est le rôl e de la justice. Dans tout ce foisonnement, notre attention a été attirée par la déclaration du sénateur Nicolae Dide. Il affirme avoir rendu publique la fraude susmentionnée par une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous