Osservatorio Balcani e Caucaso

Roumanie : l’indépendance des médias au risque du pouvoir et de l’argent

| |

Les médias roumains ont été durement touchées par la crise économique et leur indépendance éditoriale est plus que jamais menacée par les intérêts contradictoires des hommes d’affaires qui les contrôlent. Le point de vue d’Ioana Avadani, directrice du Centre pour un Journalisme indépendant.

Propos recueillis par Daniela Mogavero Osservatorio Balcani e Caucaso (O.B.C.) : Selon le dernier rapport de Reporter Sans Frontières, la Roumanie se situe à la 42ème position du classement sur la Liberté de la presse. Elle gagne ainsi cinq places par rapport à l’année dernière. Quel est votre point de vue sur cette « avancée » ? Iona Avadani (I.A.) : À vrai dire, je n’accorde pas beaucoup d’importance à ce genre de classifications, qui sont extrêmement subjectives. Un pays peut progresser uniquement parce que d’autres sont descendus dans le classement. Ce n’est pas le rang d’un pays qui compte, mais son score. Concernant la Roumanie, si (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous