Osservatorio Balcani e Caucaso

Roumanie : l’entrée dans l’espace Schengen encore repoussée

| |

La Roumanie a dépensé plus d’un milliard d’euros pour se conformer aux normes de sécurité requises pour permettre son adhésion à l’espace Schengen. Toutefois, Bruxelles estime que ce n’est pas encore suffisant. Conséquence : l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace européen de libre-circulation est une fois de plus renvoyée aux calendes.

Par Daniela Mogavero Le dossier Schengen pourrait bien devenir la patate chaude du gouvernement roumain. L’Union européenne, en ne cessant pas de reculer la date de l’entrée du pays dans l’espace Schengen, risque de réduire la confiance de la population dans le projet européen, mais aussi nuire aux finances roumaines, enfin stabilisées après plusieurs années de crise… Depuis 2007, en effet, la Roumanie a dépensé plus d’un milliard d’euros, provenant de fonds nationaux et européens, pour respecter les normes de sécurité à ses frontières, qui sont aussi les frontières orientales de l’Union. Le récent refus, exprimé par le président de la Commission (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous