IWPR

Roumanie : Echec de la réconciliation en Transylvanie

| |

Les plans d’un parc destiné à démontrer l’amélioration des relations entre la
Roumanie et la Hongrie ont échoué avant même que la première pierre soit posée.

Par Marian Chiriac à Bucarest (rédacteur en chef de l’agence de presse MediaFax et de Foreign Policy, une publication trimestrielle éditée par la Société Académique Roumaine) Lorsque fin juillet, Andrei Plesu, ministre des Affaires Etrangères de Roumanie et son homologue hongrois Janos Martonyi ont convenu de construire un "parc de réconciliation historique" dans la ville transylvanienne d’Arad, leur initiative a été considérée comme un geste symbolique destiné à démontrer combien les relations entre les deux peuples s’étaient améliorées au cours des dernières années. Mais ce mois-ci la cérémonie prévue pour la pose de la première pierre du parc (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous