Dilema Veche

Roumanie : de quels intellectuels les Roms ont-ils besoin ?

| |

Certains Roms de Roumanie accèdent à l’éducation supérieure mais, trop souvent, leurs choix se résument à l’alternative suivante : l’intégration et la négation de leur identité, ou bien l’exaltation de celle-ci, que pratiquent les « Roms professionels », experts en subventions et programmes européens... Pourtant, les Roms ont besoin d’instituteurs, de médecins, de techniciens, qui fassent avancer la communauté !

En 1994, lorsque je suis entré à la Faculté d’Histoire de Bucarest, j’ai remarqué que, parmi mes camarades, il y avait aussi deux garçons au teint basané. Je les ai surpris quelquefois parler entre eux la langue rom. Pendant les premières années de faculté, ils ne cachaient jamais leur origine ethnique. Je les ai revus quelques années après la fin des études. L’un d’entre eux était professeur de lycée dans une ville au bord du Danube, et l’autre travaillait dans une entreprise de publicité à Bucarest. Ils étaient devenus « des gens bien » ils étaient mariés avec des Roumaines. Ni l’un ni l’autre ne reconnaissait plus leur origine tzigane, ils me regardaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous