Nouvelles de Roumanie

Roumanie : à Bucarest, le maire (re)fait le trottoir, les administrés se plaignent

|

Bucarest est en chantier et ce n’est pas une nouveauté. Mais ces derniers mois, la plupart des habitants de la capitale auront remarqué que la mairie s’emploie tout particulièrement à changer les bordures des trottoirs. D’où vient un tel acharnement ? Les entreprises de travaux publics proches du maire Adriean Videanu se frottent les mains. Seuls problèmes, l’inutilité et la piètre qualité de ces ouvrages...

Par Laurent Couderc [1] En juillet dernier, dans un éditorial publié au sein du quotidien Ziarul Financiar, Dan Sultanescu, directeur de l’Institut de recherche Pro, expliquait pourquoi une partie non négligeable de l’argent public était dépensée dans les bordures de trottoir. Selon lui, il est techniquement plus facile et financièrement plus profitable de changer beaucoup de bordures de trottoir que de faire des autoroutes qui seront de toute façon construites par des sociétés étrangères [2]. Dan Sultanescu soutient que divers groupes d’intérêt privés liés au pouvoir s’assurent que « les travaux publics rapportent, même s’ils ne sont pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous