Le Courrier des Balkans

Roumanie : 2.000 Rroms installés de force dans une ancienne usine de produits chimiques

| |

A cinq jours des élections municipales en Roumanie, Cătălin Cherecheş le maire de Baia Mare, a forcé vendredi 1er juin une communauté de 2.000 Rroms à déménager dans des logements sociaux situés dans l’ancienne usine Cuprom, qui traitait auparavant des métaux lourds. Une dizaine de personnes ont été intoxiquées après avoir ingéré des produits chimiques.

Par Julia Beurq Cătălin Cherecheş le maire de Baia Mare avait fait de l’évacuation du quartier Rrom de Craica son cheval de bataille pour sa réélection. Ce maire appartenant à l’Union-Social-Libérale (USL) avait pourtant promis en date du 20 avril de cette année, « qu’aucune famille ne serait évacuée de force et qu’aucun logement ne serait détruit sans accord préalable ». Néanmoins, vendredi dernier, les 2.000 Rroms de ce quartier ont été soumis à des pressions de la part des représentants de la mairie et de la police, afin qu’ils quittent leurs maisons pour s’établir dans des logements sociaux, mis en place dans l’ancienne usine Cuprom. A la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous