La Bande passante

Roms : la commune humanité bafouée

Le nouveau gouvernement français a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de Roms étrangers continue de plus belle. Le Courrier des Balkans reproduit un appel initié par plusieurs collectifs, dont La bande passante, déjà signé par plus de 10.000 personnes.

Le nouveau gouvernement a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de Roms étrangers continue de plus belle. Aux mêmes motifs. Avec à peu près les mêmes mots, les mêmes images. Retrouvez notre dossier : Expulsion des Rroms en France : Valls dans les pas de Guéant et de Sarkozy ? Avec les mêmes présupposés et les mêmes conséquences. À commencer par l’ethnicisation de familles issues de lieux et d’histoires multiples, qui ne se reconnaissent pas nécessairement de destin commun, sauf celui auquel on les assigne : le cercle vicieux de la misère et de l’exclusion. Cela, nous ne voulons, nous ne pouvons pas l’accepter. Il y (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous