Mladina

Risque de « faillite » en Slovénie : une intox des agences de notation ?

| |

La Slovénie va-t-elle aussi mal que certains le prétendent ? Malgré la dégradation de la note du pays par Moody’s, la dernière émission obigataire slovène a été plébiscitée par les investisseurs étrangers. Le gouvernement Bratušek a fait, à son tour, le choix d’une politique d’austérité dratique. Pourtant, malgré les cris d’orfraies des Cassandre néo-libérales, le pays n’est pas en manque de financement...

La Slovénie a réussi à lever 3,5 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros) via une émission obligataire, malgré la récente relégation de sa note par Moody’s dans la catégorie spéculative, a annoncé, le 3 mai dernier, le ministère des Finances. Retrouvez notre dossier : Crise et révolte sociale : la Slovénie brûle Pourtant, de nombreux économistes annonçaient déjà la faillite du pays. L’hystérie a atteint ses sommets lorsque l’agence Moody’s a déclassé la Slovénie. On pouvait alors penser que la Slovénie serait exclue des marchés financiers étrangers. Cependant, c’est tout l’inverse qui s’est produit. L’attrait pour les obligations slovènes a dépassé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous