Des richesses au fond du trou

Serbie : un sous-sol qui intéresse de grands groupes miniers

| |

En visite aux États-Unis, le ministre de l’Énergie et des mines de Serbie, Aleksandar Antić, a rencontré la direction de la compagnie minière Rio Tinto. De nouveaux partenariats pourraient bientôt voir le jour.

(Avec agences) Le groupe minier anglo-australien Rio Tinto s’intéresse depuis plusieurs années aux ressources serbes. Des experts ont ainsi inspecté les mines de lithium tetraborate près de Loznica. Les résultats de cette prospection, qui touche à sa fin, pourraient être rendus publics très prochainement. Le ministre de l’Énergie et des mines de Serbie, Aleksandar Antić, a aussi visité la mine d’Henderson, près de Denver, propriété de la compagnie Freeport-McMoRan, spécialisée dans la production de cuivre et d’or. Il assisté à une démonstration des équipements utilisés pour l’extraction de ces minerais. Freeport-McMoRan prévoit d’équiper du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous