Le Courrier des Balkans

Révolte sociale : les non-dupes errent en Bosnie-Herzégovine

|

Les manifestations ont repris dans tout la Bosnie dimanche 23 février. Des milliers de personnes ont de nouveau défilé pour dénoncer l’incurie de leurs dirigeants face au blocage institutionnel et à la crise économique. Le retour de la démocratie directe au-delà des tensions communautaires pourrait permettre au pays de sortir de l’ornière dans laquelle il est coincé depuis Dayton. Opinion.

Par Wolfgang Petritsch, ancien Haut représentant en Bosnie & Christophe Solioz, politologue, secrétaire général du Center for European Integration Strategies (CEIS) à Genève Aujourd’hui comme hier, les non-dupes - soit ceux qui à la fois prétendent connaître le fond des choses et nient la possibilité de l’émancipation - errent… en Bosnie notamment. Le réchauffement climatique n’est pour rien dans le « printemps bosnien ». La crise qui gangrène ce pays depuis plus de dix ans se passe de saisons. Il en est de même des manifestations de rue et, surtout, de la multiplication des forums citoyens autogérés organisés quotidiennement à Sarajevo et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous