IWPR

Résurgence des crimes d’honneur au Kosovo

| |

Le nombre des « crimes d’honneur » ne cesse d’augmenter au Kosovo. Dans les années 1990, une vaste campagne de réconciliation avait été lancée, mais depuis 1999, la faillite du système judiciaire justifie le recours à la vendetta traditionnelle.

Par Fatos Bytyci Il n’y a aucun signe de vie à l’extérieur de la maison des Murati, dans le village de Duzhnje, au sud-ouest du Kosovo. Les fenêtres sont fermées et il n’y a pas de traces de pas dans la neige devant la maison. Osman Murati, soixante ans, n’ouvre le portail central que pour sortir la tête et voir qui frappe. Il a peur que des gens ne viennent lui tirer dessus, pour venger le double crime que vient de commettre Valon, son fils de 20 ans. Les crimes d’honneur sont profondément enracinés dans la culture albanaise et ont été formellement reconnus dans la collection des lois tribales du Moyen Age, connue sous le nom du Kanun de Lekë (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous