Religion et nationalisme en Bosnie-Herzégovine : les trente ans de la « Gospa » de Međugorje

| |

Le 24 juin 1981, la Vierge apparaissait à six jeunes gens du village de Međugorje, en Herzégovine. Depuis, c’est devenu l’un des principaux centres de pèlerinage marial en Europe. Lieu symbole du nationalisme croate, le pèlerinage de Međugorje représente un « business » très rentable. Pourtant, l’Église catholique n’a jamais reconnu la réalité du phénomène apparitionnaire, ce qui n’affecte pas l’enthousiasme des pèlerins venus du monde entier. Notre correspondant a mené l’enquête.

Par Rodolfo Toè Dissensions au sein de l’Église Malgré cette forte liaison entre religion et politique, l’Église catholique n’a jamais soutenu à l’unisson la communauté franciscaine de Međugorje. Le débat, au contraire, a parfois été très violent. Au lendemain du conflit, en 1995, l’évêque de Mostar, qui avait publiquement qualifié le phénomène de Međugorje de « farce », fut kidnappé par ses détracteurs qui le battirent et le dépouillèrent de ses insignes religieux. En effet, le Vatican a toujours refusé de reconnaitre la réalité des apparitions de la Madone à Međugorje, critiquant le père franciscain Tomislav Vlasić. La querelle est aussi liée à un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous