IWPR

Regain de tension frontalière entre la Slovénie et la Croatie

| |

La tension est brusquement remontée entre Zagreb et Ljubljana, à la suite d’un incident frontalier provoqué le 22 septembre par l’arrestation de politiciens slovènes, qui avaient forcé le passage en territoire croate dans le golfe de Piran, à quelques jours des élections législatives en Slovénie. Ljubljana a cependant retiré sa menace de bloquer l’accession tant désirée de la Croatie à l’UE, après l’intervention de Javier Solana.

Par Drago Hedl à Osijek La dispute a éclaté après que la police croate avait arrêté douze Slovènes, dont deux adhérents du Parti populaire slovène (SNS, nationaliste), dans la ville frontalière de Plovanija, le 22 septembre. Le groupe avait rendu visite à un membre du parti vivant dans la région revendiquée par les deux républiques. Ils ne sont pas passés par le poste frontière, et ont été arrêtés par la police croate qui leur a demandé leurs papiers. Devant leur refus, ils ont été arrêtés, embarqués dans des voitures de police et emmenés au commissariat local. Cependant, les analystes et politiciens croates sont d’avis que des dirigeants politiques slovènes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous