Réfugiés ukrainiens en Roumanie : alerte aux trafics d’êtres humains

| |

Des millions d’Ukrainiens, en majorité des femmes et des enfants, ont quitté leur pays pour fuir la guerre. Physiquement et psychologiquement vulnérables, ces femmes peuvent devenir les proies des réseaux de trafics d’êtres humains, déjà bien organisés en Roumanie. Les ONG et la Commission européenne tirent la sonnette d’alarme.

Par Florentin Cassonnet C’est l’un des inconvénients de l’élan de solidarité des citoyens des pays frontaliers de l’Ukraine, où des milliers de personnes se sont rendues aux frontières avec leur voiture personnelle et le désir d’aider les réfugiés ukrainiens. Parmi eux, des trafiquants d’êtres humains viennent opérer sous couvert de solidarité. « Attention : tous les hommes ne sont pas forcément bons, les réseaux de trafics d’êtres humains en Roumanie et en Ukraine sont actifs », alertait dès le 28 février Gelu Duminica, sociologue et activiste des droits humains. « Vulnérables et impuissants, ceux qui fuient la guerre reçoivent l’aide des simples (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous