Réfugiés : la Grèce, prétexte à la suspension générale de l’espace Schengen ?

| |

La Grèce risque-t-elle vraiment de se retrouver hors de l’espace Schengen ? Impensable il y a encore quelques mois, ce scénario est ouvertement évoqué. En cause, la « mauvaise gestion » de la crise des réfugiés par Athènes. Mais, en l’occurrence, la Grèce ne sert-elle pas de prétexte, alors que l’espace est en train de se déliter de toutes parts ?

Par Pavlos Kapantais Pour le grand public, tout a commencé mercredi. Ce jour-là, le Financial Times ainsi que le quotidien grec Kathimerini titrent sur une possible éviction de la Grèce de l’espace Schengen. Selon le quotidien grec, plusieurs pays européens sont furieux contre le gouvernement d’Athènes, qui n’applique pas toute une série de mesures convenues concernant la crise des réfugiés. En conséquence, le pays risque d’être exclu de l’espace de libre-circulation, et la décision pourrait être prise dès le Sommet européen des 17 et 18 décembre. En Grèce, certaines voix s’étaient déjà élevées bien avant la parution de ces articles contre la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous