Réfugiés : les oubliés du nord du Monténégro

| |

Ils ont fui la guerre en Croatie, en Bosnie-Herzégovine et surtout au Kosovo. Ils vivent depuis quinze ou vingt ans au Monténégro. Ils sont d’origines serbes, rroms ou bosniaques, ils n’ont pas de travail, pas d’avenir, pas de perspectives. Et les autorités ne se soucient pas d’eux — sauf pour acheter leurs voix à la veille des élections. Reportage.

Par Tufik Softić Fuyant la guerre qui faisait rage au Kosovo, N.R., originaire de Peć, a trouvé refuge au Centre collectif Rudeš de Berane. Cette vieille dame a maintenant 75 ans et vit sans électricité, avec sa famille. L’entreprise publique Elektroprivreda n’entend pas effacer leur dette, qui dépasse 1 000 euros, ce qui rend leur quotidien insupportable. « J’ai beaucoup de peine parce que mes petits-enfants ne peuvent pas regarder la télévision le soir. Je n’aurais jamais pensé que ma vieillesse pouvait être aussi dure, que je ferais grandir mes petits-fils dans le noir », explique-t-elle, en tenant à conserver son anonymat. Elle est très (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous