Réfugiés en Slovénie : un pont trop loin

| | |

Plus de 34 000 réfugiés sont entrés en Slovénie depuis samedi dernier. Mercredi, plus de 12 600 personnes sont arrivées. Un record. Mais les réfugiés sont dépourvus de toute assistance digne de ce nom, tandis que les transferts en autocar ou en train vers l’Autriche tardent à se mettre en place. Les effets domino risquent bientôt de se faire sentir, en Croatie, en Serbie, en Macédoine et jusqu’en Grèce.

Par Ph. B. La Slovénie, et avec elle l’Union européenne, a-t-elle décidé de traiter les réfugiés comme du bétail ? Cette vidéo où l’on voit des hommes, des femmes et des enfants obligés de traverser, dans la nuit de mardi à mercredi, cette rivière glaciale entre la Croatie et la Slovénie, sans doute à la frontière de Ključ Brdovečki-Rigonca, en dit long. À quelques centaines de mètres de là, il y a un pont. La Slovénie a beau se dire « dépassée » par le flux de réfugiés, en partie à juste titre, cette humiliation n’avait rien de nécessaire. Il s’agit bel et bien d’un message politique : « réfugiés, on ne veut pas de vous ». Mercredi à 22h30, à Rigonca, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous