La route des réfugiés passera-t-elle bientôt par la Bosnie-Herzégovine ?

| | |

Après la décision de Zagreb de fermer ses frontières avec la Serbie, on s’attend à voir les réfugiés ouvrir de nouvelles routes à travers les Balkans. Les autorités de Sarajevo se disent prêtes à accueillir au maximum 5 000 personnes. Quand ce chiffre sera atteint, elles envisagent de fermer, à leur tour, leurs frontières.

Par Rodolfo Toè Longtemps affectée de manière très marginale par le problème des réfugiés, la Bosnie-Herzégovine pourrait bientôt devenir le prochain pays des Balkans à devoir se confronter à cette crise. La Hongrie et la Croatie ont décidé de fermer leur frontière avec la Serbie ; les milliers de personnes qui parcourent la région à la recherche d’un refuge en Europe pourraient donc décider de tenter de trouver une nouvelle route à travers le territoire bosnien. Pour l’instant, les autorités de Sarajevo surveillent avec attention la situation à leurs frontières. Jusqu’à présent, aucune tentative de franchissement illégale de ces frontières n’a été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous