Monitor

Réforme des services secrets au Monténégro : du communisme à l’Otan

| |

L’Agence pour la sécurité nationale (ANB) ne sera plus l’unique service de renseignement monténégrin. Le ministère de la Défense va disposer de ses propres services. La nouvelle Loi sur la défense du Monténégro prévoit en effet la création d’un service rattaché au ministère de la Défense, portant le nom de Service d’information et de sécurité (OBS). Héritage du communisme, au Monténégro, les services secrets jouissent toujours d’une aura particulière, surtout les services militaires...

Par Vladimir Jovanović Les critiques du Parti social-démocrate (SDP), qui ont temporairement retardé l’adoption de la loi, concernaient le fait que ces « services secrets militaires » seraient totalement contrôlés par le ministre de la Défense. La plupart des modifications demandées par le SDP concernaient l’organisation et le champs d’action de l’OBS. Les services secrets militaires ont, au Monténégro, toujours été respectés et craints. Cela devrait faciliter les futures tâches de de l’OBS... Malgré leurs noms différents, tous les services secrets de la région ont la même origine, et ils ont hérité de l’obsession communiste de la poursuite des « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous