Le Courrier des Balkans

Référendum en Bosnie : du grand spectacle politique

|

La capitale mondiale du cinéma ne se trouve pas à Cannes, mais à Banja Luka, et Milorad Dodik vient, une fois de plus, de remporter le grand prix de la mise en scène politique. Le casting était pourtant assez inégal : Valentin Inzko a déçu, Miroslav Lajcak est resté assez terne, mais la jeune première Catherine Ashton a magnifiquement interprété son rôle d’ingénue.

Par Jean-Arnault Dérens Rappelons le scénario bien enlevé de la tragi-comédie qui vient de se jouer en Bosnie-Herzégovine. Premier acte : le Parlement de la Republika Srpska annonce, un beau jour du mois d’avril, qu’il entend convoquer un référendum sur le système judiciaire de la Bosnie-Herzégovine et les compétences des autorités internationales. Cette nouvelle provoque aussitôt les réactions attendues du chœur, les mouvements de panique sont très bien interprétés, chacun annonce l’ inéluctable éclatement de la Bosnie. Afin de faire monter la tension à son paroxysme, la loi permettant de convoquer le référendum est publiée le 5 mai au Journal (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous