Réécrire l’histoire du siège de Sarajevo ?

|

Le Tribunal Pénal International pour l’Ex-Yougoslavie (TPIY) livrera cet été son verdict dans le premier procès qui a exclusivement Sarajevo pour toile de fond. Dans l’attente du jugement, il nous semble pertinent d’en énoncer quelques enjeux [1] et de faire un bref retour en arrière.

Rappelons-nous, c’était hier : Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, Sarajevo connaissait le siège le plus long du XXe siècle : 1 350 jours au total. Et ceci au vu et su de tous ! Sous les ordres – notamment – du général Stanislav Galic [2] : la ville et ses habitants étaient régulièrement et systématiquement pris pour cible, les civils dans la ligne de mire des francs-tireurs et les rues exposées aux tirs de mortier. Objectifs : tuer et blesser, certes, mais aussi et surtout terroriser une population démunie, désemparée et abandonnée par une Communauté internationale longtemps aux abonnés absents. Les témoignages, 199 en l’espèce, sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous