Blic

Reconnaissances du Kosovo : Pristina veut profiter du Printemps arabe

| |

Jusqu’à présent, l’Égypte, la Libye et la Tunisie ne voulaient pas entendre parler du Kosovo. Mais les révolutions arabes ont bouleversé la donne et la diplomatie kosovare s’active depuis quelques mois pour convaincre les nouveaux pouvoirs de reconnaître l’indépendance, jouant la carte de la solidarité musulmane. Pour le moment, 85 pays ont reconnu l’indépendance du Kosovo.

Le vice ministre kosovar des Affaires étrangères, Petrit Selimi, a déclaré à SETimes que Pristina souhaitait établir des relations diplomatiques avec les nouveaux gouvernements des pays du Printemps arabe : Egypte, Libye et Tunisie. Retrouvez notre dossier : Les Balkans et le monde arabe : de si vieilles amitiés « Le printemps arabe a été un moment important car il a permis un débat plus ouvert dans des pays qui auparavant n’étaient pas prêts à examiner l’indépendance du Kosovo. Il se créé actuellement un grand bouleversement. D’abord l’Organisation de la Conférence Islamique (OIC) a invité cet été tous les pays musulmans à reconnaître le Kosovo. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous