Koha Ditore

« Reconfiguration » des missions internationales : un pas vers la partition du Kosovo ?

| |

L’envoyé de l’ONU chargé de mener une médiation entre Pristina et Belgrade sur la « reconfiguration » de la présence civile internationale au Kosovo, le Néo-Zélandais Andrew Landley, a proposé une « division administrative », entre le nord du Kosovo et le reste du pays. Le Nord serbe disposerait de sa propre police et d’un système douanier autonome. Une proposition encore informelle, mais déjà catégoriquement rejetée par les dirigeants kosovars.

Par Arben Atashi Des sources internationales et des sources fiables au sein des institutions du Kosovo nous ont confirmé le contenu des propositions d’Andrew Landley. Loin de l’attention des médias, le diplomate Landley a rencontré vendredi les dirigeants du Kosovo, le Président Fatmir Sejdiu, le Premier ministre Hashim Thaçi, et le vice-Premier ministre Hajredin Kuçi, pour présenter officiellement sa proposition. Cependant, selon nos sources, les dirigeants kosovars n’ont pas permis à l’envoyé de l’ONU de présenter son plan, en interrompant unilatéralement la rencontre. Il y a quelques jours, le diplomate néo-zélandais s’était engagé à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous