Vreme

Réconciliation dans l’ancienne Yougoslavie : l’initative REKOM en pleine tempête

| |

Lancée en avril 2011, l’initiative REKOM est une Commission régionale dont l’objectif est de faire la lumière sur les crimes de guerre des années 1990 afin d’accélérer le processus de réconciliation dans l’ancienne Yougoslavie. Jusqu’à présent, elle n’a pas reçu le soutien populaire escompté. Plus grave, sa directrice, Nataša Kandić, a fini par poser sa démission fin juin « pour des raisons personnelles » liées à son agenda. Elle fait surtout l’objet de multiples attaques d’ONG partenaires de REKOM, qui l’accusent notamment de népotisme et de malversations. Interview.

Propos recueillis par Dejan Anastasijević Le petit monde des organisations non gouvernementales a été fortement bousculé par l’affaire qui tourne autour de l’Initiative pour la création d’une Commission régionale pour la vérité sur les crimes de guerres et les attaques aux droits de l’Homme (REKOM) sur le sol de l’ancienne Yougoslavie (RFSY). Ce projet doté de 2,45 millions d’euros qui a pour but de faire la liste de toutes les victimes des guerres des années 1990 et de décrire les conditions dans lesquelles elles ont trouvé la mort, a dû, sans surprise, faire face à une forte opposition de la part des milieux nationalistes en Serbie, Croatie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous