Monténégro : Milo Đukanović, ou la manipulation politique élevée au rang des Beaux-Arts

| |

Comment se maintenir au pouvoir durant 27 ans ? La recette est simple : il faut toujours se trouver de nouveaux ennemis. Pour Milo Đukanović, les « ennemis », ce furent successivement les « oustachis croates », puis Slobodan Milošević, Boris Tadić, désormais les Russes... Et toujours les médias indépendants. Analyse des stratégies du grand maître de la manipulation politique.

Par Ratko Knežević Dans l’introduction de son livre Pour sortir du XXe siècle, Edgar Morin, penseur et philosophe français que j’ai lu dans les années 1980, décrit un carrefour parisien. Les passants, témoins d’un accident survenu à ce carrefour, donnent tous des réponses différentes quand on leur demande si les feux de signalisation étaient au rouge ou au vert lors de l’accident. Edgar Morin se sert de cet exemple pour monter combien notre perception des événements est superficielle, schématique et hésitante. Les penseurs de la génération suivante ont suivi les idées d’Edgard Morin en définissant le « biais cognitif » — une théorie qui a inspiré (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous