Reporter

Questions sans réponses sur le meurtre de Zoran Djindjic

| |

Le procès du meurtre de Djindjic va probablement commencer à la date fixée, le 22 décembre prochain, mais il est d’ores et déjà certain que beaucoup d’éléments demeurent inexplicables. L’ancien chef de la sécurité du Premier ministre relance la polémique : y avait-il un ou deux snipers ? Qui a intérêt à cacher la vérité ?

Par Zoran Knezevic Zvezdan Jovanovic, dit Zveki, a-t-il été le seul à tirer sur le Premier ministre Djindjic, ou bien celui-ci a t-il été tué par un autre homme et, dans ce cas, qui est-il et pourquoi le cache t-on ? Pourquoi la déposition du chef de la sécurité de Zoran Djindjic, d’ailleurs lui aussi gravement blessé lors de l’attentat, a-t-elle été d’entrée de jeu qualifiée de « réaction émotionnelle » ? Pourquoi aucune procédure n’est-elle engagée pour élargir l’enquête ? Pourquoi n’a t-on pas accepté la demande du défenseur du deuxième accusé de procéder à la reconstitution de l’attentat, qui aurait pu établir combien de coups de feu ont été tirés contre Zoran (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous