Le Courrier des Balkans

Querelle du cyrillique en Croatie : une journée ordinaire à Vukovar

| |

Après les échauffourées qui ont encore opposé Croates et Serbes en avril dernier, un calme précaire règne à Vukovar. Cependant, les anciens combattants refusent toujours les panneaux en cyrillique que Zagreb veut imposer, et Serbes et Croates continuent de s’ignorer. Reportage.

Par Laetitia Moréni Il pleut des cordes. Pour rejoindre Vukovar depuis Zagreb, le paysage est plat et le voyage semble long. Nous sommes le 16 mai, à quelques heures des inondations qui vont submerger les Balkans, et ce jour-là, nous avons rendez-vous avec la ville de Vukovar. Après trois heures de route sous un ciel bas et gris, nous garons la voiture au pied du Vodotoranj, ce château d’eau devenu symbole de la guerre. Sur un pan de mur, un tag annonce la couleur : Srbine, seli se (« Dégagez, les Serbes »). Et de l’autre côté de la rue, une façade criarde jaune et bleu attire l’attention, celle du Joker : le bar est devenu tristement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous