Danas

Quelle place pour l’Église catholique en Serbie-Monténégro ?

| |

À l’occasion de la Pâque catholique, Mgr Stanislav Hocevar, archevêque de Belgrade et président de la conférence épiscopale catholique de Serbie-Monténégro, s’exprime sur les positions actuelles de l’Église catholique romaine, sur la coopération avec l’Église orthodoxe serbe, sur la place de l’Église dans la société contemporaine, et sur les processus de mondialisation.

Propos recueillis par Jelena Tasic Danas (D) : Dans votre message de Pâques, vous écrivez qu’il « n’est pas suffisant de parler de la transition et de la rupture avec les crimes du passé, mais qu’il faut poursuivre ce travail ». Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Mgr Stanislav Hocevar (SH) : En premier lieu, nous devons tous considérer lucidement notre passé. De même, les gens doivent apprendre à prendre leur responsabilité, ce qui, avant tout, du devoir de l’État. Les Églises, par ailleurs, doivent être un lieu de conseil pour les gens. Nous savons que sans faire largement les comptes du passé, nous ne pouvons pas aller vers l’avenir. Il ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous