Dani

Procès de Florence Hartmann devant le TPI : les enjeux pour la Bosnie

| |

Quelqu’un aurait-il intérêt à faire tomber Florence Hartmann ? L’ancienne porte-parole du TPI de La Haye est accusée d’avoir dévoilé des informations confidentielles qui prouvent la participation de la Serbie dans le génocide de Srebrenica. Pour le journal Dani de Sarajevo, seul l’acquittement de cette dernière pourrait permettre qu’un jour toute la vérité soit enfin dévoilée.

Le déroulement du procès de Florence Hartmann souffre de plusieurs anomalies. Ainsi, la Cour a engagé un enquêteur chargé de réunir des preuves contre Florence Hartmann. Ce même individu a ensuite été nommé Procureur, en charge d’instruire le dossier...De plus, certains juges ont été mêlés au cours de l’enquête. Récemment, le Président du tribunal a pris la décision d’apporter des modifications à la composition de la chambre des juges. Le Tribunal déclare à ce propos que « certains juges seraient activement mêlés à cette affaire », ce qui « pourrait entraîner un observateur objectif à penser que le TPIY a un intérêt spécial a mener l’enquête et a juger Florence (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous