Klan

Privatisations en Albanie : saison des soldes, on brade tout !

| |

Pour renflouer les caisses vides de l’État, le gouvernement Berisha applique toujours la même méthode : privatiser. Sur les 1.280 biens encore publics, 280 seront mis en vente en 2012, dont quatre centrales hydroélectriques, Albpetrol et Insig. Avec l’aggravation de la crise économique, l’Albanie a un besoin urgent de liquidités, mais va devoir brader ses dernières propriétés. Analyse.

Par Ada Darsi Les privatisations, ce n’est pas une nouveauté pour les finances albanaises. En effet, une étude réalisée par trois experts du FMI sur « L’impact de la crise globale en Europe du Sud-Est » montre qu’en 2010 et 2011, ce sont déjà les privatisations qui ont sauvé les finances de l’État albanais. Retrouvez notre dossier : Crise économique : politiques d’austérité dans tous les Balkans Le ministère des Finances en est bien conscient, et prévoit dans le budget 2012 que les revenus non imposés, dont font partie les privatisations, atteindront 1,5% du PIB. Ces privatisations sont censées rapporter quelque 12,4 milliards de leks (un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous