IWPR

Privatisations au Kosovo : mais à qui appartiennent les entreprises ?

| |

Le processus de privatisation au Kosovo traverse un moment difficile. Les personnels de l’agence chargée de ce travail sont de plus en plus inquiets des menaces de poursuites judiciaires dont ils pourraient être victimes. La Kosovo Trust Agency (KTA), a annulé les dernières ventes pour les remettre à plus tard.

Par Tanja Matic et Alma Lama La KTA, une agence placée sous la responsabilité de l’Union européenne (UE), a essayé sans succès d’obtenir une pleine immunité légale pour le personnel qui signe les contrats, et contre qui des actions en justice pourraient être menées. Le 7 octobre, la KTA a suspendu une troisième vague de privatisations, inquiète de sa fragilité légale. L’appel d’offres pour la vente de 22 entreprises a été annoncé en septembre, et les candidatures devaient être examinées le 11 novembre, mais le chef de la mission de l’UE au Kosovo, Nikolaus Graf Lambsdorff, a remis les choses à plus tard. Sa décision est intervenue après le dépôt d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous