Blic

Présidentielles en Serbie : pas de trêve des confiseurs avant le 20 janvier

| |

Les candidats aux élections présidentielles du 20 janvier veulent privilégier une campagne de terrain. Dur, dur, quand vont se succéder la slava de saint Nicolas, Noël et Nouvel An, fêtés deux fois en Serbie... Pour l’instant, sont en lice le sortant Boris Tadić, le radical Tomislav Nikolić, un candidat hongrois et le dirigeant libéral-démocrate Čedomir Jovanović. Le populiste Velja Ilić et l’homme d’affaires Bogoljub Karić hésitent encore.

Par Marija Maleš Les candidats à la présidence de Serbie n’ont que 25 jours pour faire leur campagne dans la période de la Saint-Nicolas, la slava serbe la plus célébrée, des fêtes de Noël et du Nouvel An, célébrés deux fois, selon les calendriers grégorien et julien [soit les 25 novembre et 6 janvier pour Noël, le 1er et le 13 janvier pour le Nouvel An, NdT] ainsi que d’une éventuelle décision relative au statut du Kosovo. C’est pourquoi tous ceux qui se lancent dans la course pour le fauteuil présidentiel du palais d’Adricev Venac devront combiner une rapide campagne de porte à porte, en parallèle avec de puissantes promotions médiatiques (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous