Le Courrier des Balkans

Présidentielle en Roumanie : cafouillages en série dans les bureaux de vote à l’étranger

| |

La participation a été particulièrement forte parmi les Roumains de l’étranger lors du premier tour de l’élection présidentielle dimanche dernier : 161 000 électeurs expatriés se sont rendus aux urnes. Mais en raison d’une très mauvaise organisation, des milliers de Roumains n’ont pas pu voter, alors qu’ils avaient attendu des heures devant les sections de vote de Paris, Chisinau, Londres et Munich.

Par Julia Beurq Andrei Gaghi s’estime « chanceux » d’avoir pu voter, à l’inverse de certains de ses compatriotes. « Je suis arrivé à 14 heure en face de l’ambassade roumaine, il y avait déjà une file de quelques centaines de mètres ; après quatre heures d’attente j’ai enfin réussi à voter... », raconte au Courrier des Balkans ce chercheur universitaire expatrié depuis 1995 dans la capitale française. C’est l’introduction d’une nouvelle procédure, qualifiée « d’anti-fraude » par le Premier ministre Victor Ponta, qui a créé la discorde dans les bureaux de vote de l’étranger. Elle consiste à déclarer sur l’honneur que la personne n’a pas déjà voté ailleurs. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous