Serbie : comment le pouvoir fait régner la terreur au Parlement et dans les municipalités

| |

C’est la même rengaine en Serbie depuis 2012 : à chaque élection ou presque, le Parti progressiste d’Aleksandar Vučić remporte la victoire haut la main. Une domination sans partage au prix de pressions et violences contre les élus d’opposition et les électeurs. Entretien croisé avec les députées Aleksandra Jerkov (Parti démocrate, DS) Marinika Tepić (indépendante).

Propos recueillis par Omer Karabeg. Lors des élections à Smederevska Palanka en mars, des centaines de personnes des municipalités environnantes sont arrivées dans la ville avant le scrutin pour faire campagne pour le Parti progressiste. Ils ont fait du porte à porte avec des voitures officielles pour enregistrer les gens et les persuader de voter pour eux. Les membres de l’administration de la ville de Pančevo étaient absents pendant des jours, même les fonctionnaires de l’administration municipale ont dû se rendre à Smederevska Palanka pour militer et faire de la propagande pour le parti. A.J. : À chaque élection, le Parti (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous