Poutine et la libération de Belgrade : petits arrangements avec l’histoire

| |

Ce sera la plus grande parade militaire jamais organisée depuis 30 ans, avec un invité d’honneur : Vladimir Poutine. Pour célébrer l’anniversaire de la libération de Belgrade, la Serbie voit grand, mais prend quelques petites libertés avec l’histoire : la capitale serbe n’a pas été libérée le 16, mais le 20 octobre 1944.

Par Branka Mihajlović Jeudi, les drapeaux de l’Armée rouge flotteront à Belgrade aux côtés de ceux des Partisans yougoslaves. Pourtant, dans la tribune officielle, au côté du Président russe, siègera son homologue serbe, Tomislav Nikolić, qui porte toujours le titre de « voïvode des tchétniks », mais l’on en n’est plus à une réécriture de l’histoire près. En effet, ces cérémonies suscitent de nombreuses controverses. Pourquoi une telle parade est-elle organisée au moment où la Serbie fait face à de graves problèmes économiques ? Quel sera le coût de l’événement ? Pourquoi aura-t-elle lieu le 16 octobre, pourquoi Vladimir Poutine est-il le seul chef d’État (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous