Shekulli

Pour un Etat social contre l’ultralibéralisme et la corruption

| |

La société albanaise a-t-elle perdu tous ses repères ? L’analyse
sans pitié de l’essayiste Fatos Lubonja, qui prône un engagement actif et militant visant à construire une société civile.

Par Fatos Lubonja Une société qui prétend vivre sans idéaux est une société qui vit sans confiance dans l’avenir, et une telle société n’a pas d’autre destin que la mort. Il y a dix ans environ, beaucoup d’Albanais étaient scandalisés par une scène du film d’Amelio, Lamerica, dont le protagoniste était un réfugié qui, dans la course vers son bonheur personnel, en descendant du camion pour embarquer sur un bateau, marche sur le corps sans vie d’un compatriote resté au milieu de la route. Cette scène a été considérée comme une offense et une dépréciation de l’image des Albanais. Aujourd’hui, dix ans après l’explosion du régime communiste, l’incroyable (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous