Le Courrier des Balkans

Pour Milosevic, la meilleure des défenses, c’est l’attaque

|

Slobodan Milosevic a commencé mardi a présenter sa défense. L’ancien Président yougoslave a qualifié les accusations de crimes de guerre et de génocide portées à son encontre de « mensonges éhontés », tout en s’attaquant aux puissances occidentales.

Par Isabelle Wesselingh Premier chef d’État jugé par la justice internationale, Slobodan Milosevic a entamé mardi la présentation de sa défense devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l’ex-Yougoslavie, en rejetant les accusations de crimes de guerre qui pèsent contre lui comme des « mensonges éhontés », avant de se livrer, durant quatre heures, à une analyse historique très personnelle des conflits dans les Balkans. L’ancien homme fort de Belgrade est accusé par le TPI d’être un des principaux responsables des trois conflits majeurs qui ont déchiré l’ex-Yougoslavie dans les années 1990 - la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo - faisant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous