BIRN

Pour l’entrée dans l’Union européenne, les criminels bulgares se mettent aux normes...

| |

Selon un rapport du Service National d’Investigation bulgare (NIS), l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne devrait modifier les habitudes des criminels du pays. Nombre d’experts prévoient une augmentation exponentielle du trafic de drogue et de la traite des êtres humains. Sans parler de l’ombre grandissante du terrorisme international...

Par Krassen Nikolov, journaliste au Mediapool.bg à Sofia. L’adhésion du pays à l’Union Européenne va sans doute modifier l’agenda du monde interlope en Bulgarie, en stimulant certains trafics et en en poussant d’autres vers le déclin. Un récent rapport du Service National d’Investigation (NIS), que le Balkan Insight a pu consulter, affirme que l’élimination de la plupart des contrôles frontaliers avec l’UE va probablement amener une augmentation du trafic de drogue et à une hausse des fraudes fiscales. Des organisations extrémistes verront aussi leur intérêt pour le pays se développer, une fois qu’il sera une partie intégrante de l’Europe. Le crime (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous