Vreme

Politique culturelle en Voïvodine : difficile renouvellement

| |

Les changements politiques intervenus depuis la chute de Slobodan Milosevic sont-ils sans effets sur les politiques culturelles de Voïvodine ? Entre traditionnalisme et folklorisation des minorités nationales, la création culturelle a bien du mal à trouver son chemin.

Par Nedim Sejdinovic Les travailleurs de la culture de Voïvodine ont cru que la loi sur les compétences de la région autonome de Voïvodine (plus connu comme la « Loi omnibus ») adoptée en janvier 2002 par le Parlement serbe, signifiait un nouveau départ pour la vie culturelle en Voïvodine. La Loi omnibus a rendu à la Voïvodine la responsabilité de nombreuses institutions culturelles qui étaient contrôlées par Belgrade durant le régime de Milosevic. Outre les problèmes financiers, la centralisation de la vie politique et culturelle était considérée comme la cause principale des problèmes dans la culture. Aujourd’hui, un an et demi après la reprise des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous