Koha Ditore

Pas d’indépendance du Kosovo sans respect des minorités

| |

Une éventuelle indépendance du Kosovo reste conditionnée au respect des droits des minorités. Si les Albanais continuent de faire la sourde oreille aux nombreux messages allant dans ce sens, ils desservent eux-mêmes leur cause. Au contraire, si les institutions du Kosovo voulaient enfin relever ce défi, Belgrade n’aurait plus son mot à dire, analyse l’éditorialiste de Koha Ditore.

Par Agron Bajrami Ces derniers jours, des informations, officielles et officieuses, ont parlé d’une redéfinition du statut du Kosovo par la communauté internationale. Les indépendantistes sont tous les jours plus nombreux. Pour que triomphe leur cause, il faut que la partie albanaise s’intéresse au sort des différentes minorités qui composent le pays. Le sommet de Thessalonique devrait être le point de départ des discussions sur le devenir du Kosovo : les principaux dirigeants balkaniques et ceux de l’Union européenne devraient s’y rencontrer. Selon l’agence Reuters, ces négociations devraient être terminées fin 2004. Elles devraient couronner la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous